Services du parc Aconcagua

Le parc Aconcagua est organisé et contrôlé de manière à ce que tous les visiteurs qui arrivent disposent d’un service qui contribue à la sécurité et, d’autre part, à la prévention de la contamination ou de la détérioration de la zone protégée.

Pendant la saison d’escalade, Aconcagua Park offre aux alpinistes les services suivants: garde forestier, service médical, patrouille de secours et contrôle de l’élimination des déchets, toilettes aux camps de base.

Rangers

Les Rangers sont les agents officiels chargés de fournir des conseils et des informations aux visiteurs, de contrôler l’environnement et de préserver les ressources naturelles. Ils ont le pouvoir de la police dans le parc et ont le pouvoir de contrôler l’entrée, de sanctionner et d’expulser ceux qui ne se conforment pas aux normes en vigueur. Ils peuvent également recevoir des plaintes pour non-respect de la réglementation, ainsi que des suggestions et des contributions pour optimiser le fonctionnement et la maintenance du parc.

Emplacement des stations de garde forestiers

Itinéraire normal
– Station à l’entrée de Horcones
– Camp intermédiaire Confluencia
– Camp de base de la Plaza de Mulas
– Haut camp Nido de Cóndores
Route polonaise
– entrée de la Quebrada de Vacas
– Pampa de Leñas
– Casa de Piedra
– Camp de base de la Plaza Argentina

Aide médicale

Pendant la saison, un service gratuit de prévention et de soins médicaux fonctionne dans les camps de Confluence, Plaza de Mulas et Plaza Argentina. Il est recommandé aux visiteurs d’effectuer un bilan de santé à leur arrivée au camp et de se présenter avant tout symptôme du mal des montagnes, de tout autre malaise ou malaise.
Pour votre sécurité, vous devez suivre les recommandations du personnel médical.

Evacuations de secours

La coordination des mouvements organisée par le service médical sera confiée aux rangers et comprendra la descente des alpinistes des camps de base à Horcones et, si nécessaire, leur transfert à l’hôpital d’Uspallata ou au centre médical où ils seront conseillés.

L’évacuation peut se faire sur mule ou par hélicoptère en fonction de la gravité du cas, de la disponibilité des ressources, des conditions météorologiques et de visibilité ou des provisions prévues pour le personnel médical, ou en son absence par le responsable chargé de l’opération.

Emplacement des centres d’assistance médicale

Itinéraire normal
– Camp intermédiaire Confluencia
– Camp de base de la Plaza de Mulas
– Haut camp Nido de Cóndores
Route polonaise
– entrée de la Quebrada de Vacas
– Camp de base de la Plaza Argentina

Évacuation par hélicoptère

La nécessité d’une évacuation par ce moyen sera déterminée par le personnel médical traitant au moyen de la référence appropriée ou, en son absence, par le chef de département ou le responsable chargé de l’opération.

Sont considérées comme des évacuations graves ou d’urgence celles qui compromettent sérieusement la vie ou la sécurité physique des alpinistes, étant nécessaires pour les effectuer rapidement. Ceux-ci incluent: œdème sévère (EAP), gèle les 2e et 3e années et problèmes cardiaques, entre autres.

Sont considérées comme des évacuations de routine celles dans lesquelles les patients n’ont pas compromis leur vie ou leur intégrité physique, mais ont besoin d’une assistance ou que l’hôpital doit redescendre pour des raisons psychologiques. Ceux-ci comprennent: le mal aigu des montagnes (AMS), les engelures au premier degré, les ampoules, les crises de panique, les personnes épuisées ou déshydratées, les personnes âgées en mauvais état, y compris les œdèmes pulmonaire et cérébral précoces. Ils doivent être conduits par hélicoptère, dans la mesure des places disponibles.

Si aucun siège n’est disponible, la partie concernée doit demander une «mule sillera» à votre prestataire de services ou doit descendre accompagnée de ses pairs.

• L’évacuation aura lieu du point d’origine pour entrer dans le parc dans les ravins de Horcones ou de Vacas, où les patients obtiendront une ambulance ou une unité de transfert en conséquence.

• Dans des cas exceptionnels, le service médical ne peut être transporté dans la ville de Mendoza, que sur autorisation expresse du chef de département ou de son remplaçant.

• Tous les coûts d’évacuation d’hélicoptère ordonnés par le service médical, ainsi que ceux liés au transport et aux services médicaux en dehors du parc, sont à la charge de l’évacué.

Il vous est rappelé que les alpinistes pratiquant ou pratiquant des activités dans des conditions extrêmes (ascension vers le mur sud, glacier polonais, parapente, parapente, ski extrême) devront assumer toutes les dépenses spéciales occasionnées par les soins médicaux ou les évacuations, les coûts supplémentaires générés par leurs opérations de recherche et de sauvetage, dans la mesure du possible, et effectués par ambulance et par hôpital.

Patrouille de secours

Le parc Aconcagua dispose d’une patrouille de sauvetage appartenant à la police de Mendoza, dont le but est la recherche et le sauvetage des personnes qui, en situation d’urgence, ont besoin de l’aide de ce groupe d’alpinistes hautement qualifiés. La patrouille travaille uniquement sur la route normale d’Aconcagua. Elle effectue des recherches et des évacuations vers le service médical du parc Aconcagua situé dans le camp de base. Ici, il y a un endroit pour coordonner les actions nécessaires pour éloigner la personne en danger de la sortie de le parc pour un traitement médical.

Il est important que ceux qui visitent le mont Aconcagua sachent que la patrouille de secours n’est pas un service que vous ne trouverez pas parmi ceux fournis dans le parc Aconcagua. Cependant, ils travaillent dans des situations graves qui exigent leur présence. De plus, les visiteurs doivent savoir qu’en raison du fait que la route polonaise des glaciers, comme celle que vous trouverez sur le mur sud, est considérée comme présentant un niveau de risque élevé, la patrouille de secours n’y opèrera pas. Les grimpeurs qui choisissent ces itinéraires doivent prendre toutes les précautions nécessaires pour supporter seuls les situations d’urgence. Dans tous les cas, les Park Rangers écoutent en permanence la radio pour les appels d’aide éventuels sur la fréquence 142,8 MHz.

Déchets d’évacuation

Les grimpeurs recevront un sac numéroté toutes les trois personnes et un sachet individuel pour chaque personne. Ils doivent être retournés aux Park Rangers avec les déchets produits lors de la décharge.

Les grimpeurs peuvent déléguer l’évacuation des déchets aux prestataires de services. Ils doivent présenter une preuve d’acceptation par le prêteur sur le permis de sortie. Le fournisseur est responsable de ce sac avant le retrait du parc.

En cas de non-respect de la réglementation en matière d’élimination des déchets, des sanctions seront appliquées.
correspondant dicté par l’autorité d’exécution.

Toilettes

Les visiteurs doivent louer les toilettes aux prestataires de services. Personne ne peut rester dans le camp sans le contracter.

Dans les camps élevés, l’utilisation de sacs conçus pour les matières fécales doit obligatoirement être remise au Corps of Rangers du camp de base.

Il vous est rappelé que l’utilisation de ces sacs contribue de manière significative à l’entretien et à la conservation des camps.
Envoyer des commentaires
Histoire
Sauvé
Communauté

Write us by whatsapp
Send via WhatsApp